BLOGEN
3/6/2017

Voici comment énerver votre barbier à coup sûr !

 

Au travail, on a tous des « pet peeves », des choses et des situations qui nous énervent franchement. Si c’est vrai pour pratiquement toutes les professions, c’est d’autant plus vrai pour les gens qui travaillent directement avec le public.

Vous détestez votre barbier? Vous voulez provoquer quelqu’un qui a des ciseaux dans les mains? Voici comment faire… selon les coiffeurs pour hommes de la Maison privée.

 

-  Le client qui dit « fais comme tu le sens », puis passe le reste du temps à dire « ah, non, fais pas comme ça, j’aime pas ça »

Dans tout salon de barbier, on retrouve des livres pleins de photos de coupes. Il y a aussi plusieurs blogues intéressants – celui-ci, entre autres – qui suggèrent des coiffures et des styles. Si vous n’avez pas d’idées, ça va aussi. Les coiffeurs pour hommes passent leur vie à faire des coupes, ils vont savoir quoi faire! Mais une fois que vous donnez les rênes au barbier… Trop tard pour revenir en arrière.

 

- Celui qui appelle pour réserver et ne se présente pas

C’est vrai pour les restaurateurs. C’est aussi vrai pour les coiffeurs.

D’ailleurs, si vous savez que vous allez arriver en retard, appelez-nous, s’il-vous-plaît. Souvent, on n’a besoin que d’une quinzaine de minutes pour faire une coupe, et c’est très possible que quelqu’un attende en ce moment même dans la salle d’attente!

 

- Le client qui donne de mauvais pourboires

Aucun pourboire, c’est chiant. 25 sous de pourboire, c’est une insulte.

 

- La copine qui passe tout le temps de la coupe debout à côté de la chaise

Votre copine est la bienvenue au salon. Il y a des aires d’attente avec des magazines juste pour elle. Mais si elle est debout, à côté de la chaise, à inspecter chacun des coups de ciseaux… Ouais, ce sont vraiment des couteaux que je lui lance avec mes yeux.

 

- Les mâcheurs de gomme

Nous comprenons tous qu’avoir une bonne hygiène, c’est important. Mais raser le visage de quelqu’un au rasoir droit alors qu’il mâche de la gomme, ça devient un mélange de montagnes russe et de roulette russe…

 

- Quand la musique est bonne…

On aime tous la musique. Mais quand on essaie de couper des cheveux sur une tête, on aime bien que celle-ci reste droite et immobile. Ce n’est pas le temps de faire du headbanging

 

- Gardez vos mains et vos bras à l’intérieur en tout temps

On essaie de couper des cheveux, avec des ciseaux professionnels, hyper-coupants, et le client sort sa main de la couverture et passe ses doigts dans ses cheveux. Quelle réaction cette situation suscite-t-elle chez le coiffeur, vous pensez?

 

- Les enfants incontrôlables

Si votre kid n’aime pas se faire couper les cheveux, essayez au moins de les contrôler. Et lorsqu’on vous demande de l’aide, chers parents, par pitié, ne répondez pas « ah, il est bien pire à la maison »! Tout ce qu’on veut, c’est éviter une coupe ratée, ou bien pire encore…

 

- Le prix n’est pas négociable

Nous répétons : le prix n’est pas négociable.

 

- Le client qui tente de tourner la chaise lui-même

Faites-nous confiance. Laissez-nous faire notre travail. Et n’essayez pas de tourner la chaise. On s’en charge.

 

- Cet appel peut attendre

Un client qui reçoit un appel, sort son téléphone de sa poche, répond au téléphone, puis dit au coiffeur, « c’est beau, tu peux continuer » pendant qu’il jase avec sa copine, c’est très, très énervant. On va avoir terminé dans 20 minutes. Nous sommes absolument certains que vous pouvez attendre vingt minutes. Par pitié!

 

Retour au blog